• Les paysages de la Californie

    La Californie a soif. Très soif. Les principaux réservoirs sont presque vides.  Le Lac Mead, créé par le barrage Hoover sur le Colorado, près de Las Vegas est 100 pieds plus bas que son niveau optimal. Pour le remplir, on espère non pas de la pluie mais beaucoup de neige dans les Rocheuses au cours de l’hiver. L’hiver 2007 a été une bonne année pour la neige (on en sait quelque chose) mais il faudrait plusieurs années comme ça pour améliorer la situation. Pour arroser les vignobles et les vergers de la vallée de San Joaquin ça prend beaucoup d’eau alors je soupçonne que la nappe phréatique est aussi mise à contribution. Là, où la terre n’est pas n’arrosée, la campagne est une terre brûlée de foin jaune court et sec.

    Le paysage californien change énormément avec l’altitude. À partir de 2000 pieds, les eucalyptus et peut-être des chênes apparaissent graduellement ça et là sur les flancs des collines et apportent les seules touches de vert dans une immensité des collines dorées et d’un ciel impeccablement bleu.  Dans la lumière dorée de fin de journée, on dirait des tas de cassonade qui se découpent dans le bleu azur.

    Il y a parfois des parcs d’éoliennes (la plupart très anciennes) sur les collines et dans les vallées,  Comme il n’y a pas de végétation à proprement parler, aucun arbre n’a été sacrifié pour leur installation. 

    En regardant ces paysages surréels,  j’apprécie la chance que nous avons au Québec d’avoir autant d’eau et d’hydroélectricité et même de la neige. 

     
     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :